MotoE Test Jerez Interview exclusive Hervé Poncharal : « coup du sort, oui, mais baisser les bras, jamais ! »

By Marc Sériau

Suite à l’incendie qui a détruit toutes les installations MotoE cette nuit à Jerez, nous avons souhaité faire le point avec Hervé Poncharal qui, à la fois aligne 2 motos dans cette compétition, et est particulièrement bien informé, de part sa fonction de président de l’IRTA.

Comme vous allez le lire, un trait particulièrement marqué de ces hommes présents dans le paddock est d’être avant tout des compétiteurs, de ne jamais s’apitoyer sur leur sort, et de toujours, et tout de suite, regarder vers l’avant…

Hervé Poncharal, comme toutes les équipes présentes à ce test MotoE à Jerez, vous avez perdu tout votre matériel. Que ressentez-vous ?

Hervé Poncharal : ” avant tout, je tiens à dire de manière claire que c’est un énorme soulagement de savoir que personne n’a été physiquement touché. Il n’y a eu aucun blessé, et c’est quand même la chose de très très loin la plus importante. Cela nous a tous soulagés car, bien évidemment, nous avons tous vu les images et les vidéos diffusées sur Internet, et avant d’avoir des informations rassurantes et fiables à 100 %, on était tous inquiets. Ça, c’est la première chose, et c’est très très important car même si c’est un mauvais coup qui va impacter le championnat de manière relativement importante, ça ne reste que du matériel.

Ce que je peux dire, de manière claire et ferme, c’est-à-dire à 100 %, c’est que la volonté de Dorna, Energica, Enel et de la totalité des équipes qui sont impliquées, c’est : ” on veut rouler en MotoE en 2019 », et il nous a été confirmé par toutes les parties prenantes que la Coupe MotoE aura bien lieu en 2019. Une chose est certaine, c’est qu’il y a encore pas mal d’interrogations aujourd’hui, donc je ne peux pas être affirmatif sur quand, comment et où. Par contre, il y a aujourd’hui une enquête de police pour déterminer les causes exactes de ce départ d’incendie. Il y a tout un tas de spéculations et je ne rentrerai pas dedans. Comme d’habitude, les gens qui parlent les premiers ne sont pas nécessairement les mieux informés, donc laissons les spécialistes de Enel, d’Energica et les gens qui encadrent le championnat travailler avec les enquêteurs, et on connaîtra relativement tôt la réelle cause.

Je ne sais pas réellement ce qui s’est passé, mais concernant le véhicule électrique qui est amené à prendre de l’essor et à devenir un véhicule beaucoup plus populaire dans les années qui viennent, la charge des batteries, et la charge rapide des batteries, est un des plus gros problèmes. Il y a aussi l’autonomie mais si on arrive à charger relativement rapidement, celle-ci va grandir. Enel et Energica sont à la pointe dans ce domaine, et donc ils testent. Je ne sais pas ce qui s’est passé mais grâce à l’enquête des techniciens et de la police, on saura exactement ce qui s’est produit, car de toute façon il s’est forcément passé quelque chose.

Évidemment, après, il … Plus d’infos

Read more here:: MotoE Test Jerez Interview exclusive Hervé Poncharal : « coup du sort, oui, mais baisser les bras, jamais ! »