[MotoGP] Interview exclusive de Jacques Roca (Suzuki) « Joan Mir pour un rookie nous a favorablement surpris d’entrée de jeu »

By Philippe Debarle

Champion du Monde Moto3 en 2017 et natif de Palma de Majorque, Joan Mir vient de vivre à 21 ans l’un des moments les plus importants dans la carrière d’un pilote : son premier Grand Prix en catégorie MotoGP. Après une unique saison sur Kalex en Moto2, Joan s’est vu ouvrir les portes du paradis sous la forme d’une resplendissante Suzuki GSX-RR officielle. Jacques Roca, un de ses mécaniciens, nous explique comment s’est passée l’adaptation de Joan Mir à la MotoGP lors du récent GP du Qatar.

” L’adaptation de Joan Mir à la MotoGP s’est plutôt bien passée. Pour un rookie, il nous a favorablement surpris d’entrée de jeu. Il s’est adapté assez vite et est parvenu à réaliser de bons chronos rapidement.

” Sur l’ensemble du week-end, le bilan est très bien, très positif. Il progresse bien et écoute tout ce que tu lui dis avec attention. Il écoute et il l’applique par la suite. Il progresse vraiment bien et très vite. On l’a tout de suite vu avec les top pilotes.

Comment t’entends-tu avec lui ?

” Très bien ! C’est un gars sympa. Il est très gentil, très bien élevé. Il est un peu timide, mais il commence à se lâcher un peu. C’est tout à fait normal car la MotoGP est nouvelle pour lui.

” Un team officiel MotoGP, au début ça impressionne car il y a beaucoup de gens qui travaillent… Et qui travaillent pour lui ! »

Suzuki a été la seule marque avec ses deux motos en Q2, avec Álex Rins dixième et Joan Mir onzième. En course, Rins finissait quatrième et Mir huitième. Cette année, Suzuki quittait Losail troisième au classement des constructeurs avec 13 points (à 12 de Ducati), contre quatrième en 2018 avec 7 points (à 18 de Ducati). C’était mieux, mais était-ce ce que vous espériez ?

” Après la course, comme ça a bien bagarré, on était contents. Mais après la fin de la saison dernière (Ndlr : 4 podiums lors des 4 derniers GP), on espérait un podium, voire une victoire. Mais bon, c’est la première course de l’année, ce n’est pas grave, il y en aura encore beaucoup d’autres.

” En revoyant ensuite la course, on s’apercevait clairement que Rins avait du potentiel et essayait à tout moment de passer devant pour s’échapper, mais avec la longue ligne droite, Dovizioso ne le laissait pas faire et ce n’était pas facile.

Le circuit de Losail a une longue ligne droite (1 068 m). La GSX-RR sera-t-elle moins défavorisée en vitesse de pointe* à Jerez (607 m) ou à Assen (487 m), voire au Mans (674 m) par exemple ?

” Au niveau vitesse de pointe, on a pas mal amélioré et la moto est mieux que l’année dernière. Le problème, c’est que Ducati et Honda sont vraiment vite ! Mais après Ducati et Honda, on est bien. Yamaha n’est pas mieux que nous.

*Vitesse de pointe par marque à Losail en 2019, puis 2018 (source : chronos Dorna)

Honda 352.0 km/h, … Plus d’infos

Read more here:: [MotoGP] Interview exclusive de Jacques Roca (Suzuki) « Joan Mir pour un rookie nous a favorablement surpris d’entrée de jeu »