Législation : les voitures électriques bientôt obligées de faire du bruit

Si l’on peut fortement douter de la réduction de l’impact environnemental d’une voiture électrique par rapport à une voiture thermique – notamment en raison des métaux et terres rares nécessaires à la fabrication des batteries –, l’électrique a au moins le mérite de réduire les émissions de CO2, problématiques dans les grandes villes françaises. Mais le “zéro émission” a également un autre avantage : celui de réduire les nuisances sonores.

A lire aussi : tout savoir sur la voiture électrique

Propre mais risqué

Silencieuses, les voitures électriques le seraient justement trop, si bien qu’elles se retrouveraient régulièrement au cœur de collisions avec les piétons distraits (smartphone, écouteurs…). Aux Etats-Unis, l’agence fédérale chargée de la sécurité routière (NHTSA) estime d’ailleurs que les passants ont 19 % de chance supplémentaires d’avoir un accident avec un véhicule électrique par rapport à un modèle thermique.

A lire aussi : toutes les nouveautés françaises électriques et hybrides 2019-2020

Bruit artificiel

Pour remédier au problème, l’Europe imposera très prochainement une norme minimale de bruit pour les voitures électrifiées. Un comble, pour des modèles dont le silence est justement un point fort. Dès le 1er juillet, les constructeurs auront en effet obligation d’équiper leurs voitures électriques et hybrides d’émetteurs de bruits artificiels. Il ne faudra pas descendre sous la barre des 56 décibels, même entre 0 et 20 km/h. En anticipation de cette future mesure, Renault équipe déjà sa Zoe du Z.E.Voice, un petit haut-parleur dans le moteur. Cette piste sera vraisemblablement suivie par d’autres, mais aucune réglementation n’a pour l’instant été évoquée quant au son à émettre. La personnalisation pourrait donner lieu à un joyeux concert.

A lire aussi : le marché de l’électrique en nette augmentation en 2019

… Plus d’infos

Read more here:: Législation : les voitures électriques bientôt obligées de faire du bruit