Instagram : Les photos privées ne le sont pas vraiment (et ce n’est pas surprenant)

By Amandine Jonniaux

Crédits Geralt via Pixabay CC

Qu’il s’agisse d’Instagram ou de Facebook, les publications privées permettent (en théorie) de limiter l’accès de certains contenus aux utilisateurs autorisés. La promesse d’une vie privée maîtrisée ? Pas vraiment. Il y a quelques jours, le site Buzzfeed a en effet rappelé qu’il était très facile d’obtenir l’URL publique d’une publication privée. Il suffit pour une personne ayant accès à un post ou à une vidéo story privée, de se rendre sur la page cible, et de faire un clic droit sur “Afficher le code source de la page”. Quelques compétences très basiques en HTML suffisent ensuite pour trouver le lien direct du contenu recherché, qui peut alors être partageable à n’importe qui. Si ces “révélations” ont fait beaucoup de bruit ces dernières heures, elles ne sont en réalité ni vraiment nouvelles, ni même surprenantes. Même en étant estampillés privés, les contenus multimédias partagés sur Facebook et Instagram sont partagés sur des serveurs publics. Il est donc logique qu’en obtenant l’URL publique d’une image, cette dernière soit partageable à n’importe qui.

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET

Des influenceurs Instagram voient leurs données personnelles exposées sur des serveurs non sécurisés

Interrogé par Buzzfeed, Facebook a minimisé le problème, en expliquant que le fait d’extraire une publication privée via son URL publique était “similaire au fait d’enregistrer une capture d’écran depuis le feed d’un ami Facebook ou Instagram, dans le but de la partager avec d’autres personnes”. Si l’entreprise de Mark Zuckerberg a raison dans le fait que l’opération n’est pas une faille, et qu’elle ne donne en aucun cas “l’accès à un compte privé à des personnes non autorisées”, il existe cependant une différence entre une capture d’écran et l’extraction d’une URL, qui permet d’accéder au contenu dans sa définition maximale. De plus, Buzzfeed révèle aussi que via ces liens, les posts (qu’il s’agisse de stories ou de publications) déjà supprimés restent accessibles plusieurs jours, même en cas d’expiration ou de suppression manuelle. Dans les faits pourtant, le problème reste assez minime. Non seulement la démarche n’est pas une nouveauté, mais elle résulte surtout davantage du problème humain. Pour rendre public le post privé d’un utilisateur, il est en effet nécessaire qu’un abonné ayant préalablement accès au contenu ne décide sciemment de le partager.

… Plus d’infos

Read more here:: Instagram : Les photos privées ne le sont pas vraiment (et ce n’est pas surprenant)