MotoGP Grand Prix de Saint Marin Misano : un peu d’Histoire et de chiffres

By Oléna Champlain

L’Italie va accueillir ce week-end et pour la deuxième fois de la saison, le monde des Grands Prix en général et celui du MotoGP en particulier. La première apparition s’est faite au Mugello pour un Grand Prix d’Italie auquel on attribue à Ducati la vedette. Mais à Misano, pour le Grand Prix de Saint Marin, c’est plutôt le peuple en jaune de Rossi qui est le maître des lieux. Avec, toujours, une pensée pour l’ami disparu Marco Simoncelli qui a laissé son nom au tracé…

Le circuit à Misano avait été planifié à la fin des années 1960 et mis en service pour la première fois en 1972. A cette époque, la piste ne faisait que 3,488 km de long et n’avait qu’une zone de stands limitée. Néanmoins, le championnat du monde de moto s’y était déjà rendu en 1980 et il est resté fidèle à la piste avec de légères interruptions jusqu’en 1993. Cette année-là, le triple champion du monde Wayne Rainey a chuté dans la course de Misano. Il s’est brisé la sixième vertèbre thoracique et il est depuis devenu un paraplégique.

La même année, le tracé a été reconstruit, étendu à 4060 mètres et amélioré dans l’ensemble de son infrastructure. En 1996 et 1997, les bâtiments des stands ont été révisés. Ce n’est qu’en 2006 et 2007 que les autres rénovations majeures ont suivi. Le MotoGP a pu regagner ensuite l’Adriatique. Le sens d’évolution a été inversé afin que les zones de dégagement puissent être beaucoup plus spacieuses. Le MotoGP est revenu à Misano en 2007. Depuis lors, chaque année a lieu le Grand Prix de Saint-Marin. Le 5 septembre 2010, le Japonais Shoya Tomizawa participait à la course de Moto2 à Misano. Il a été victime d’un accident mortel lors de l’épreuve.

Jusqu’en 2011, le circuit s’appelait Misano World Circuit. Après le décès de Marco Simoncelli, il a été renommé Circuit Marco Simoncelli et a reçu en juin 2012 le nom de Circuit mondial Misano “Marco Simoncelli” utilisé jusqu’à présent.

La piste de Misano a exactement 4226 mètres de long depuis la dernière révision et fait donc partie des pistes les plus courtes du calendrier du Championnat du monde de moto. Elle revendique 16 virages, dont dix à droite et six à gauche. Avec autant de courbes, il y a peu de place pour les lignes droites, la plus longue mesure seulement 565 mètres. Il n’est donc pas étonnant que le Grand Prix de Saint-Marin ait toujours été l’une des courses les plus lentes de la saison au cours des dernières années.

La première course MotoGP à Misano en 2007 a été remportée par Casey Stoner. Au cours des deux années suivantes, le héros local Valentino Rossi a pris le commandement et a remporté deux victoires avant que Dani Pedrosa en 2010 ne soit autorisé à monter sur le plus haut podium. Puis ce fut le tour de Jorge Lorenzo trois fois de suite avant que Pedrosa ne frappe à nouveau en 2016. L’année suivante, Marc Marquez a … Plus d’infos

Read more here:: MotoGP Grand Prix de Saint Marin Misano : un peu d’Histoire et de chiffres